Des civils ukrainiens se sont vu refuser l’accès aux soins dans des hôpitaux de Crimée; qui ont notamment accueilli des soldats russes à la place; affirment ce dimanche les forces armées ukrainiennes.

“Sur le territoire temporairement occupé de la République autonome de Crimée, l’administration d’occupation a ordonné d’arrêter l’accueil de la population civile (ukrainienne) pour libérer des lits pour les blessés (russes militaires)”; assure ainsi Kiev.