Le ministère des Finances et du Budget a décliné les grandes lignes de la loi de finances rectificative (LFR) d’un montant de 5567,71 milliards de francs CFA.
Au total, les dépenses budgétaires nouvelles atteignent un montant de 343,5 milliards de francs CFA; indique entre autres le ministère dans un document dont l’APS a eu connaissance.

La LFR intervient dans un contexte marqué par la crise russo-ukrainienne, l’embargo sur le Mali; et la revalorisation salariale autorisée par le chef de l’Etat dans le souci d’apaiser le climat social dans les secteurs de l’enseignement; de la santé, des forces de défense et de sécurité et des autres agents publics non constitués en syndicats, souligne le ministère des Finances.