Un lieutenant-colonel a été mis aux arrêts ce 10 janvier. Depuis plusieurs mois, les autorités burkinabè redoutaient que le contexte sécuritaire ne pousse certains officiers à tenter un coup de force. 

Selon Jeuneafrique, le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana a été mis aux arrêts par la gendarmerie, ce lundi 10 janvier.

Ancien chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando, Emmanuel Zoungrana avait ainsi été relevé de ses fonctions en décembre dernier à la suite de l’attaque d’Inata; qui a coûté la vie à 53 gendarmes.

Il avait auparavant officié en tant que commandant du secteur ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord et avait aussi dirigé le 25e régiment parachutiste commando; basé à Bobo-Dioulasso.