La junte au pouvoir au Mali a mis sa menace à exécution, après l’annonce de la fermeture des frontières aux pays de la Cedeao. Elle vient par ailleurs de fermer ses frontières aux pays membres de la Cedeao et de l’Uemoa; qui lui ont notamment imposé des sanctions, dimanche dernier.

«Le Ministre des Transports et les infrastructures informe l’opinion publique de la fermeture effective des frontières terrestres et aériennes du Mali, avec les États membres de la Cedeao»; lit-on dans le communiqué des autorités maliennes.

Le Ministre signale que cette mesure est prise, conformément aux instructions du Gouvernement de la République du Mali; en réponse aux sanctions prononcées contre notre pays par la CEDEAO et I’UEMOA à l’issue des sommets extraordinaires du 09 janvier 2022.

Le Ministre des Transports et des Infrastructures rappelle ainsi que la mesure concerne uniquement les pays membres de la CEDEAO; conformément au principe de réciprocité.