La mission diplomatique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) arrivera ainsi ce vendredi à Conakry; après le coup d’Etat militaire de dimanche en Guinée; a-t-on notamment appris jeudi auprès du ministre burkinabè des Affaires étrangères qui fera partie de la délégation.

Cette délégation sera composée des chefs de la diplomatie du Burkina Faso; du Nigeria, du Ghana et du Togo ainsi que du président de la commission de la Cédéao; a ainsi indiqué Alpha Barry à l’AFP. Mercredi, M. Barry avait annoncé qu’une “mission de haut niveau” serait dépêchée jeudi en Guinée; pour réévaluer la position de la Cédéao qui a suspendu la Guinée de toutes ses instances de décision.

“La mission de la Cédéao est attendue vendredi à Conakry. La délégation a été élargie”, a confirmé une source diplomatique burkinabè; évoquant des “raisons organisationnelles” pour justifier ce report. Aucune sanction économique n’a pour l’heure été évoquée contre la Guinée.

Les dirigeants ouest-africains ont “exigé le respect de l’intégrité physique du président Alpha Condé”; déposé ainsi par les putschistes dimanche, sa “libération immédiate” ainsi que celle de toutes les personnes interpellées. Ils réclament notamment que les militaires “mettent en place un processus qui permette d’arriver très rapidement à un retour à l’ordre constitutionnel normal”.