Le chef de l’Etat Macky Sall, plaidant pour une vaccination massive qui permettrait d’immuniser les populations et de “réduire les risques d’infection’’ contre la propagation de la maladie à coronavirus, annonce qu’il va se faire vacciner le plutôt possible.

“Je vais me vacciner’’ le plutôt possible. “Je ne suis pas dans la cible première’’ mais en tant que président de la République, “je pense que je dois pouvoir être le premier à être vacciné”, a-t-il dit dans un entretien avec Radio France internationale (RFI).
Le président Sall a toutefois indiqué attendre du ministre de la Santé et de l’Action sociale “une transparence absolue” dans le processus de vaccination.

Concernant les rumeurs sur la non fiabilité supposée des vaccins ou leur supposé dangerosité, il a fait remarquer que cette situation “a créé une psychose non seulement en Afrique, mais aussi dans le monde entier”.
“Mieux vaut se faire vacciner que ne pas se faire vacciner”, a-t-il relevé, en soulignant que “le plus gros risque est que le vaccin ne soit pas efficace”.
“A la limite, on se prémunit. Les pays qui ont fait les plus grands bonds comme Israël, ont montré qu’avec un taux de vaccination élevé, on arrive à immuniser la population, à réduire les risques d’infection”, a indiqué le chef de l’Etat sénégalais. Avec l’agence de presse sénégalaise.