Le chef de l’Etat, Macky Sall, a décidé notamment de proroger jusqu’au 20 mars prochain l’état de catastrophe sanitaire. Elle concerne ainsi les régions de Dakar et Thiès. Le but est par ailleurs de réduire la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Les statistiques des derniers jours sont préoccupantes. Dans ces deux régions, les cas ne cessent d’augmenter. Les personnes contaminées sont de plus en plus nombreuses. Les hôpitaux sont surnager de patients atteints du covid-19.
Le ministre de l’Intérieur a indiqué qu’en application de cette mesure, les restrictions restent en vigueur dans les régions de Dakar et Thiès.
Il s’agit de l’interdiction de la circulation des personnes et des biens de 21 heures à 5 heures. L’interdiction notamment des manifestations. Et des rassemblements sur la voie publique.  Les réunions publiques sont aussi interdites.
Font aussi partie de ces restrictions l’interdiction de toute réunion privée, comme les baptêmes, les mariages, les réceptions et les manifestations religieuses, l’interdiction de tout rassemblement dans les lieux recevant du public, notamment les hôtels, les salles de spectacle, les dancings, les bars, les cafés, les salons de thé, les plages, les terrains….
Le ministre de l’Intérieur a rappelé que, ‘’sur toute l’étendue du territoire nationale’’, le port du masque de protection reste de vigueur dans les lieux public et privé tels que la voie publique, les services de l’administration publique, les services du secteur privé, les lieux de commerce, les moyens de transport. Avec l’agence de presse sénégalaise ( APS).