La fin d’année risque d’être assez compliquée pour le rappeur américain, Lil Wayne. En effet, une vieille affaire de possession illégal d’arme à feu, vient de refaire surface. Le rappeur, risque une peine de 15 ans de prison.
Cette histoire remonte a décembre 2019. Ainsi, au cours dune escale en Floride, le rappeur avait été interpellé dans son jet privé. Au cours de cette affaire, les autorités locales qui avaient fouillés son moyen de transport, avaient découvert un arme à feu. Contenant des munitions réelles ainsi qu’une grande quantité de drogue. Il avait finalement été libéré après son interpellation.
Toutefois, selon le rapport du site TMZ, l’affaire a été reprise par les autorités fédérales. Ces derniers ont conclu de lancer une procédure judiciaire à l’encontre du rappeur. Lui qui avait déjà été condamné en 2009 pour les mêmes délits à New-York.

Contacté par TMZ, l’avocat du rappeur, avance que le procès se tiendra en décembre 2020. Tout en donnant plus d’explication sur le sujet .
« Carter est poursuivi pour possession d’une arme de poing plaquée or dans un bagage dans un jet privé. Il n’y a pas d’accusation qu’il ait tirée avec, qu’il l’ait brandi, qu’il s’en soit servi ou qu’il ait menacé de s’en servir. Cependant, il n’est pas accusé d’être quelqu’un de dangereux. Il est ainsi poursuivi parce qu’il est un repris de justice et qu’il est interdit de posséder une arme à feu », explique t-il.

En attendant la suite de la procédure, le rappeur americain reste en résidence surveillé avec interdiction de quitter le territoire étasunien.