Les membres de Unacois/Jappo section Sandaga réclament 150 millions de F Cfa au ministre de l’urbanisme, du logement et de l’hygiène publique. Ils accusent Abdou Karim Fofana d’avoir démoli 150 cantines auxquelles il ne devait pas toucher dans le cadre du projet de rénovation du marché Sandaga.

La nature des dégâts, si on les évalue, ça tourne au minimum autour de 10 à 12 millions de F Cfa. Le nombre de cantines s’élève à 150; minimum“, a déclaré sur Rfm Pathé Ka.

Google photo

“Tergiversation” du ministre

La démarche de Abdou Karim Fofana intrigue Pathé Ka et Cie. Le ministre fait dans la tergiversation, confient-ils. “Pourtant, il avait déclaré lors des réunions que seules les cantines situées autour du bâtiment étaient concernées. En conséquences, nous l’informons solennellement que nous avons pris toutes nos dispositions pour que cette entreprise cynique de destruction des cantines ne se poursuive pas“, a avertit M. Ka.

Transparence

Les membres de l’Unacois/Jappo section Sandaga veulent beaucoup plus de transparence sur la reconstruction du site. “Je voudrais demander au ministre d’impliquer les acteurs dans toutes les décisions concernant le marché Sandaga“, a conclu Pathé Ka.

Source: Senego

Google Photo