Ce genre de scène qui se multiplie installe la psychose chez les populations. Après Thiès, plus précisément au quartier Randoulène où un malade conduit par son père chez un tradipraticien a succombé devant le guérisseur, un autre drame a eu lieu au rond-point Case-bi, aux Parcelles assainies. Un homme du 3e âge est tombé face la première à sa descente du bus Tata, ligne 83. Alertés, les secours n’ont pu constater que les dégâts. L’homme était déjà mort. Selon des témoins, il avait l’air mal en point