De nombreux économistes et analystes prédisent que le plus grand centre de développement de blockchain et de crypto-monnaie sera le continent le plus pauvre du monde: l’Afrique.

Nous vivons à une époque où la technologie et la science dominent tout ce qui nous entoure. Tout ce que nous faisons, que ce soit le travail ou les loisirs, est déjà profondément enraciné dans ce monde des ordinateurs et d’Internet. De plus, le rythme avec lequel tout autour de nous évolue est devenu expansif, ce qui signifie qu’il n’y a pas de ligne de développement particulière que nous pouvons observer physiquement; chaque direction que nous regardons se dirige vers l’avenir à des vitesses incroyables.

Le monde financier est certainement l’une de ces directions. Récemment, une évolution particulière a conduit à une profonde restructuration du système. Il s’agit de la soi-disant blockchain, dont nous vous dirons tout, y compris comment elle changera le cours de l’un des continents les plus pauvres du monde et vice versa.

L’Afrique – un nouveau hub pour la blockchain et les crypto-monnaies :

De nombreux économistes et analystes prédisent que le plus grand centre de développement de la blockchain sera le continent le plus pauvre du monde – l’Afrique. Et bien que certains critiques soulignent les inconvénients des crypto-monnaies, tels que le financement du terrorisme, le blanchiment d’argent, etc. cependant, cette technologie s’avère bénéfique pour de nombreux pays pauvres.

L’Afrique a été témoin de certaines des pires catastrophes humanitaires et économiques au cours des siècles et il est temps de soulager les choses. De nombreux pays du continent, dont le Kenya, l’Éthiopie, le Zimbabwe et d’autres, testent déjà les plateformes de blockchain, tandis que certaines institutions privées comme les broker Forex du Kenya ont déjà commencé à utiliser les paiements cryptés pour leurs services.

Selon Global Risk Insights, les pays africains ont, plus que jamais, la capacité d’adopter des devises basées sur la blockchain. Avec cette technologie et ces crypto-monnaies, ces nations peuvent incorporer diverses innovations telles que des services publics plus accessibles, une plus grande transparence dans la politique et les affaires et des monnaies numériques pour des paiements rapides et pratiques.

Comme nous l’avons déjà dit, l’un des plus grands implémenteurs de crypto en Afrique est le Kenya. Et ce n’est pas seulement dans ces efforts; la Croix-Rouge pousse également la blockchain vers le Kenya et l’Éthiopie pour soutenir les envois de fonds de l’aide humanitaire. Les crypto-monnaies dans l’environnement financier du Kenya peuvent avoir un effet bénéfique sur les petites et moyennes entreprises: elles peuvent enfin accumuler des cotes de crédit et obtenir des prêts pour leurs investissements.

Un autre exemple de cette tendance peut être vu en Afrique du Sud, où le Bitcoin est utilisé pour les transactions financières. La banque centrale du pays reconnaît également l’importance de la nouvelle Fintech, affirmant que le Bitcoin peut réduire considérablement les délais de transaction.

Les marchés informels  émergents :

L’un des principaux contributeurs à la popularité de la blockchain en Afrique est le marché informel du continent. De l’est à l’ouest, plus des deux tiers de la région subsaharienne sont couverts par les emplois et les industries du marché noir. Et comme la blockchain n’a pas d’organe directeur officiel, elle s’intègre parfaitement dans cet environnement. En effet, les employeurs et les entrepreneurs peuvent créer de nouveaux emplois qui tournent spécifiquement autour des crypto-monnaies.

Cependant, la différence la plus importante et la plus cruciale que fait la blockchain est de donner la possibilité à tous les citoyens  d’avoir enfin des comptes bancaires.
La plupart des personnes qui n’ont pas un compte bancaire, vivent actuellement dans les communautés africaines les plus pauvres. En outre, étant donné que dans de nombreux pays africains, les crises monétaires augmentent rapidement, les taux d’inflation élevés compromettent constamment les capacités d’achat des citoyens.

Avec les crypto-monnaies, les gens peuvent avoir accès aux marchés et aux transactions en ligne, mettant à leur disposition des services à niveau international. Et ils pourront également accumuler des scores de crédit et obtenir des prêts en Bitcoin ou sous toute autre forme.